Les écrans doivent-ils contribuer à l’apprentissage ?

By on 08-01-2019

Dr Nicole explique les avantages et les inconvénients que l’utilisation d’appareils présente sur le développement cognitif et les résultats scolaires de votre enfant

Confrontés à un grand nombre de jeux et d’applications se prévalant de qualités « pédagogiques » et « éducatives », les parents peuvent avoir des difficultés à reconnaître les activités numériques éventuellement utiles ou, au contraire, problématiques. En effet, seules certaines d’entre elles sont susceptibles de favoriser l’apprentissage et le développement. Par ailleurs, la durée totale consacrée à des appareils ainsi que leurs impacts sur les résultats scolaires d’un enfant et son comportement général suscitent des inquiétudes.

Jetons un coup d’œil à certains des avantages et des inconvénients liés à l’utilisation d’écrans à des fins pédagogiques.

Il ne fait aucun doute que la technologie offre d’innombrables possibilités en matière d’apprentissage. À lui seul, l’accès aux informations quasiment illimitées d’Internet permet d’enrichir ses connaissances et de développer de nouvelles compétences. En outre, nombreux sont les jeux et activités d’ordre éducatif pour enfant de tout âge destinés à enseigner et à renforcer ses compétences en lecture, en mathématiques et en écriture. Enfants et adolescents peuvent même recourir à des programmes de qualité pour se former à la discipline de leur choix – d’une nouvelle langue à la robotique en passant par le dessin, par exemple.

Certains jeux vidéo encouragent le développement d’aptitudes cognitives, notamment l’attention visuelle, la vitesse de traitement des informations et la capacité à faire pivoter mentalement des objets dans l’espace. En cours, applications et programmes éducatifs favorisent un apprentissage personnalisé : les élèves peuvent parcourir leur contenu au rythme qui leur convient et s’entraîner davantage ou relever de plus grands défis dans une matière en fonction de leurs besoins spécifiques.

Les avantages liés au temps d’écran semblent donc nombreux sur le plan pédagogique. Pourtant, on constate aussi des problèmes potentiels. D’abord, tout simplement la durée d’utilisation quotidienne. Selon certaines données, les enfants âgés de plus de 8 ans passent en moyenne au moins 7 heures par jour sur des écrans. Même lorsqu’elle est consacrée à l’apprentissage, cette durée peut causer des problèmes, notamment de vision, d’attention, d’humeur, de mémoire, de comportement et de sommeil. Par ailleurs, des recherches montrent que les jeux d’apprentissage en ligne peuvent certes renforcer certaines aptitudes cognitives, mais qu’ils sont aussi susceptibles d’affaiblir d’autres facultés de plus haut niveau, telles que l’esprit critique, l’imagination et la réflexion.

Des recherches montrent que les jeux d’apprentissage en ligne peuvent certes renforcer certaines aptitudes cognitives, mais qu’ils sont aussi susceptibles d’affaiblir d’autres facultés de plus haut niveau, telles que l’esprit critique, l’imagination et la réflexion.

Le lien entre temps d’écran et développement de la vision soulève également quelques préoccupations, alors qu’une part croissante d’enfants doit porter des lunettes de manière précoce presque exclusivement car ils ont recours à leur vision de près sur les écrans. Selon d'autres études, la capacité à utiliser un clavier peut être utile, mais écrire à la main présente des avantages considérables. Les étudiants ont tendance à mieux traiter les informations et s’en souvenir lorsqu’ils ont pris des notes sur papier, par exemple, plutôt que sur ordinateur. L’écriture manuelle est également associée à la lecture et à la dextérité, donc il est important d’exercer cette compétence.

Nous savons que plus les enfants consacrent du temps à des écrans, plus ils rencontrent des problèmes d’attention et de mémoire. Les jeux vidéo et éducatifs rapides, entre autres, peuvent impacter leur concentration, leur motivation à relever un défi et leur patience en cas d’attente d’une récompense. Même une heure ou plus par jour sur ce type de jeux peut avoir des effets sur leur attention et leur impulsivité. Et la situation ne s’améliore pas beaucoup chez les élèves plus âgés : de jeunes étudiants signalent ainsi une baisse de leur attention ainsi qu’une hausse de leur hyperactivité et de leur impulsivité lorsqu’ils utilisent plus longtemps des appareils électroniques !

Les jeux vidéo et éducatifs rapides, entre autres, peuvent impacter leur concentration, leur motivation à relever un défi et leur patience en cas d’attente d’une récompense. Même une heure ou plus par jour sur ce type de jeux peut avoir des effets sur leur attention et leur impulsivité.

Il convient de noter que l’utilisation de supports numériques chez les enfants de moins de 2 ans entraîne un moins bon développement du langage et des aptitudes cognitives. Bien qu’il existe des jeux et des applications à l’intention des « jeunes apprenants » de cette tranche d’âge, les parents doivent savoir que ce type de stimulation ne contribue pas à poser de solides bases d’apprentissage et de développement. Au cours de leurs premières années, les enfants ont besoin d’interagir avec des adultes, de jouer avec des jouets et de profiter d’autres expériences du monde réel pour développer correctement leurs capacités d’apprentissage et leur langage.

Parents et professionnels doivent également prendre conscience que malgré la hausse significative de contenus et d’applications à caractère pédagogique disponibles à l’école et à la maison, rares sont les études à confirmer une amélioration importante des résultats scolaires grâce à eux. L’utilisation d’appareils à des fins pédagogiques présente donc certainement des avantages, mais ces derniers semblent rester globalement limités. Aucun appareil ni programme ne peut remplacer un enseignant de qualité ou un parent lorsqu’il s’agit de s’informer, de pratiquer et de demander conseil pendant l’apprentissage d’une nouvelle compétence !

Aucun appareil ni programme ne peut remplacer un enseignant de qualité ou un parent lorsqu’il s’agit de s’informer, de pratiquer et de demander conseil pendant l’apprentissage d’une nouvelle compétence !

Ceci étant dit, voici quelques stratégies pratiques en matière de temps d’écran susceptibles d’aider les parents à encourager le développement et l’apprentissage de leur enfant au cours de cette année scolaire et à l’avenir :

  • Assurez-vous que votre enfant fasse des pauses régulièrement à l’écart des écrans afin d’utiliser sa vision de loin et de se dégourdir les jambes. Passer trop longtemps devant un écran peut entraîner une fatigue oculaire et réduire l’activité physique nécessaire au bon développement de son cerveau et de son corps. Veillez à ce qu’il se lève, se promène et regarde des objets plus éloignés au moins toutes les 20-30 minutes.
  • Optez pour des activités et des jeux éducatifs adaptés au développement et surveillez que votre enfant se concentre sur celui ou celle de son choix. Basculer constamment d’une application à l’autre sans terminer la première augmente l’impulsivité et diminue la tolérance à la frustration. En cas de défis, les enfants doivent être encouragés à les surmonter, avec ou sans l’aide d’un adulte, avant de passer à autre chose.
  • Prévoyez du temps pour des activités sans écran au cours de la journée, afin que votre enfant apprenne et grandisse dans le monde réel. Les enfants de tout âge (mêmes les adolescents) doivent avoir l’occasion de bouger, se sociabiliser, évoluer dans la nature et même s’ennuyer. La stimulation constante des écrans n’est pas une bonne chose, même si les applications utilisées contribuent à son apprentissage.
  • Évitez les applications et les programmes hyperstimulants avec un grand nombre de graphismes rapides, de sons et de contenus changeant constamment. Les activités éducatives numériques doivent mettre l’accent sur les compétences ou les informations à acquérir, non sur des “détails supplémentaires” qui divertissent. En effet, une surstimulation trop importante causée par d’innombrables graphiques et mouvements réduit leurs avantages pédagogiques et éducatifs.
  • Impliquez-vous dans les activités d’apprentissage de votre enfant, par exemple à l’heure de la lecture – en particulier s’il est en bas âge. Lisez ensemble des e-books comme s’il s’agissait de vrais livres. Il est ainsi exposé au langage, interagit et profite d’autres avantages en rapport avec la participation d’un adulte à l’histoire ou à l’activité.
  • Encouragez l’écriture manuelle aussi bien que la capacité à utiliser un clavier. Assurez-vous que vos enfants plus âgés et vos adolescents n’utilisent pas uniquement un clavier. Faites-les changer de support, qu’ils écrivent leurs commentaires et leurs devoirs à la main de temps en temps.
  • Évitez d’utiliser plusieurs supports simultanément. Veillez à ce que votre enfant se concentre sur un appareil ou une forme de support à la fois. Trop souvent, enfants et adolescents consultent leur téléphone tout en regardant une vidéo et parcourant leurs comptes sur les réseaux sociaux. Cette pratique est mauvaise pour leur cerveau ! Il vaut mieux se concentrer sur un appareil et terminer une tâche avant de passer à une autre.
  • Consacrez votre temps à des activités sans écran lorsque vous êtes à la maison, en particulier si votre enfant passe une grande partie de sa journée de cours sur des appareils électroniques et des applications pédagogiques.

Souvenez-vous : l’équilibre est la clé, et les activités non électroniques sont généralement encore plus bénéfiques que les appareils quand il est question d’apprentissage et de résultats scolaires.

Dre Nicole Beurkens

La docteure Nicole Beurkens est psychologue clinicienne agréée et nutritionniste certifiée spécialisée dans l’évaluation et le traitement des enfants atteints de troubles graves du développement et de la santé mentale. En 20 années de pratique, elle a traité avec succès plus de 1 000 enfants et familles avec diverses techniques touchant à la nutrition, au mode de vie et à la santé mentale.

La newsletter de Qustodio Astuces aux parents : faire les bons choix est conçue pour vous aider à rester informé et à élever vos enfants à l'ère du numérique en toute confiance. Aucune information alarmiste ni tendance. Simplement les meilleurs conseils de vrais experts.

Profitez chaque mois des conseils d'experts en vous abonnant à notre newsletter Astuces aux parents : faire les bons choix