Quelles limites numériques imposer à un enfant selon son âge ?

By on 11-13-2019

Une pédopsychologue propose un guide par tranche d’âges visant à encadrer l’utilisation de la technologie par les enfants de leur naissance à leurs 17 ans

Depuis de nombreuses années, les appareils électroniques ne cessent de se répandre. Parents et soignants ont donc raison de s’inquiéter quant à la quantité de temps que les enfants y consacrent, au type de contenu qu’ils consultent et aux risques potentiels liés à ces deux éléments. Malgré tout, très peu de directives fondées sur des bases scientifiques définissent vraiment l’utilisation saine ou malsaine de ces appareils, un grand nombre d’entre elles se révélant contradictoires.

Cette confusion s’explique principalement par le simple fait que chaque enfant, chaque culture ou chaque circonstance est unique. Et tous les temps d’écran ne sont pas équivalents. D’ailleurs, de nombreuses recommandations ont été modifiées afin de refléter la durée – au moins aussi longue que celle préconisée – que beaucoup d’enfants passent devant des écrans pendant leur journée d’école. Quoi qu’il en soit, une chose est claire : il est irréaliste de suivre une approche universelle pour l’ensemble des enfants et des adolescents concernant la durée maximale d’utilisation des appareils.

...il est irréaliste de suivre une approche universelle pour l’ensemble des enfants et des adolescents.

Je tiens compte de maints facteurs lorsque j’aide mes clients à établir des attentes et des limites saines pour leurs enfants. Quelques recommandations générales paraissent certes sensées pour ceux de tranches d’âges spécifiques (voir les directives de l’American Academy of Pediatrics ou AAP, mises à jour en 2016), mais il est essentiel d’en étudier la propension à se servir d’appareils électroniques et de médias numériques. Ainsi, certains d’entre eux atteignent un degré de responsabilité et de maturité suffisant pour user d’un smartphone en toute sécurité avant 13 ans – notez que certains des grands noms du secteur technologique ont autorisé les leurs à avoir des appareils connectés à Internet seulement à 14 ans –, tandis que d’autres n’en seront capables que bien plus tard, lors de leur adolescence. Les parents doivent prendre en considération ce niveau de développement et le comportement général de leurs enfants lorsqu’ils décident de l’âge approprié pour accéder à certaines choses telles qu’un smartphone et les réseaux sociaux.

En outre, il est important que les parents se penchent sur leur propre attitude. Ils doivent analyser leur niveau de propension à consacrer du temps au contrôle de l’activité en ligne de leurs enfants et à parler avec ces derniers concernant l’usage des appareils électroniques, les comportements prudents à adopter sur Internet… Je leur déconseille de simplement remettre des appareils à leurs enfants en espérant que ces derniers sachent comment parcourir l’univers des médias numériques. Les logiciels de contrôle parental sont d’ailleurs d’une grande aide. Je les recommande aux parents. Cependant, ces programmes ne doivent pas empêcher le dialogue. Les enfants peuvent choisir les sujets à aborder, mais c’est aux parents qu’il incombe d’engager la conversation.

Nés dans le monde numérique, les enfants d’aujourd’hui sont souvent au fait de la technologie, mais certains risques leur échappent : cyberintimidation, cyberprédation, pédopiégeage… Souvent, ils ne comprennent pas vraiment que les éléments publiés sur Internet y resteront à jamais. Des éléments qui peuvent réduire leurs chances d’accéder à l’université de leur choix, voire de décrocher un emploi, ou les déprimer à cause du mal qu’ils ont causé à autrui. Avoir accès à tout un monde n’est pas une mince affaire. Quel que soit leur âge, les enfants ont besoin de conseils et d’un soutien permanent afin d’apprendre à assimiler leurs expériences numériques et à développer des habitudes numériques saines et prudentes en la matière.

Avoir accès à tout un monde n’est pas une mince affaire.

Cela étant dit, voici mes recommandations en fonction de diverses tranches d’âges, basées sur les recherches actuelles et mon expérience clinique :

Tous les âges

  • Les appareils électroniques doivent être bannis de la chambre pendant la nuit. Non seulement leur lumière retarde l’endormissement, mais ils réduisent également la durée de sommeil nécessaire aux enfants.
  • Les repas doivent être des moments sans appareil. Des recherches montrent que cette approche soutient une alimentation plus saine et renforce la communication ainsi que les liens familiaux.
  • Il faut prendre une pause sans écran après 30-60 minutes d’utilisation afin de protéger sa santé oculaire, sa vision et sa fonction cérébrale.

De la naissance à l’âge de 4 ans

  • Les parents doivent limiter drastiquement l’exposition de leurs enfants aux appareils électroniques et aux médias numériques. Le cas échéant, ils ne doivent pas les laisser seuls.
  • L’APP recommande d’interdire les appareils électroniques aux enfants de moins de 18 mois, excepté pour discuter par vidéo avec des membres de leur famille, et de rester aux côtés des enfants de 18 à 24 mois lorsque ces derniers regardent ou utilisent un écran, car la participation des parents/soignants est essentielle à leur bon développement cérébral.
  • Les enfants de 2 à 4 ans doivent passer au maximum une heure par jour devant un écran et regarder uniquement des programmes de qualité adaptés à leur cerveau en développement. Les livres électroniques ou interactifs peuvent être appropriés pendant une durée limitée, en présence d’un parent/soignant pour les lire. Et attention : il a été démontré que certains programmes pour enfant ne présentaient aucun bénéfice, voire même qu’ils étaient nuisibles. Vous vous souvenez de Baby Einstein, sinon ? 

De 5 à 8 ans

  • Il convient de ne pas passer plus de 2 heures par jour devant un écran en dehors de l’école. Les parents doivent préférer des activités ludiques, sportives et familiales sans écran à l’usage d’appareils électroniques.
  • Il est vivement conseillé de favoriser une utilisation avec et sans les parents/soignants.
  • Il vaut mieux regarder des programmes de qualité et de nature principalement éducative.
  • L’accès aux réseaux sociaux est inapproprié pour les enfants de cette tranche d’âges.
  • Même chose pour les smartphones

De 9 à 11 ans

  • Les activités sans écran sont préférables aux activités avec écran, dont l’accès doit être accordé à certaines conditions (par exemple, après avoir rempli une obligation spécifique – sport, tâches ménagères, hobbies, engagement social, devoirs…). D’ailleurs, les experts ont longtemps préconisé de limiter cette durée à 2 heures par jour, mais cette recommandation ne s’applique pas à tous les enfants et il est généralement plus bénéfique d’effectuer d’autres activités quotidiennes avant de passer son temps libre sur des appareils.
  • L’accès aux réseaux sociaux est inapproprié pour les enfants de cette tranche d’âges.
  • Même chose pour les smartphones. Si un enfant doit se servir d’un téléphone pour des raisons de sécurité, un simple modèle à clapet suffit pour passer des appels.

De 12 à 14 ans

  • Continuez à préférer les activités sans appareil, en autorisant les écrans uniquement lorsque d’autres activités et responsabilités plus importantes ont été remplies.
  • Envisagez éventuellement l’accès à un smartphone avec des limites strictes pour les enfants de cette tranche d’âges, mais établissez absolument leur propension et la vôtre à gérer cette situation de manière prudente et responsable. Voici quelques questions qui devraient vous y aider :
    ○ Votre enfant a-t-il tendance à perdre ses affaires ? En prend-t-il soin ?
    ○ Votre enfant suit-il généralement les règles et les attentes fixées ? Les enfreint-il ou les déçoit-il souvent ?
    ○ Votre enfant est-il digne de confiance ?
    ○ Votre enfant gère-t-il correctement ses obligations telles que ses devoirs, les tâches ménagères ou d’autres responsabilités ?
    ○ Votre enfant a-t-il déjà montré un comportement dangereux ou déplacé lié à des appareils électroniques ou à des médias numériques à la maison, à l’école ou chez autrui ?
    ○ Êtes-vous prêt à fixer des règles, à les faire constamment respecter par votre enfant et à lui infliger les conséquences de son comportement lié à des appareils ?
    ○ Votre enfant est-il disposé à signer un contrat/accord détaillant les règles d’utilisation d’appareils électroniques et de médias numériques ?
    ○ Acceptez-vous de recourir à des fonctionnalités de contrôle parental, de surveiller régulièrement l’utilisation qu’a votre enfant d’appareils et de réseaux sociaux et d’engager la conversation avec lui à propos des pages qu’il consulte et des personnes avec qui il communique ?
  • Il convient de limiter considérablement l’accès aux réseaux sociaux, dont un grand nombre imposent des restrictions englobant cette tranche d’âges. Par ailleurs, les parents doivent surveiller et contrôler de près leurs enfants afin de leur montrer les habitudes saines et appropriées en matière de comportement et de communication en ligne.  

De 15 à 17 ans

  • Continuez à préférer les activités sans appareil, en autorisant les écrans uniquement lorsque d’autres activités et tâches plus importantes ont été remplies.
  • Les adolescents de cette tranche d’âges peuvent utiliser un smartphone à condition de montrer le niveau de responsabilité et de propension nécessaire. Les questions ci-dessus devraient vous permettre de vous en assurer.
  • L’accès aux réseaux sociaux avec un contrôle parental convient généralement à cette tranche d’âges, car les adolescents responsables méritent davantage de liberté dans le respect de limites saines. En revanche, les parents doivent montrer et imposer activement le comportement prudent et approprié à avoir en ligne. Il est important de garantir une communication cohérente avec les enfants de cet âge concernant les pages qu’ils consultent sur Internet, les personnes avec qui ils communiquent et les expériences qu’ils vivent afin de protéger leur santé et leur sécurité.
  • Les parents doivent aborder régulièrement et dicter les bonnes habitudes à adopter quant à l’utilisation d’appareils au volant pour les adolescents déjà autorisés à conduire.

Appareils électroniques et médias numériques sont importants et nécessaires dans la vie des enfants et des adolescents d’aujourd’hui, mais ces derniers ont besoin de notre aide pour cerner les dangers et fixer des limites. Des règles adaptées, une surveillance continue et une communication permanente leur permettent de développer le comportement sain et prudent indispensable pour favoriser leur résilience numérique et naviguer dans un monde de plus en plus connecté.

Dre Nicole Beurkens

La docteure Nicole Beurkens est psychologue clinicienne agréée et nutritionniste certifiée spécialisée dans l’évaluation et le traitement des enfants atteints de troubles graves du développement et de la santé mentale. En 20 années de pratique, elle a traité avec succès plus de 1 000 enfants et familles avec diverses techniques touchant à la nutrition, au mode de vie et à la santé mentale.

La newsletter de Qustodio Astuces aux parents : faire les bons choix est conçue pour vous aider à rester informé et à élever vos enfants à l'ère du numérique en toute confiance. Aucune information alarmiste ni tendance. Simplement les meilleurs conseils de vrais experts.

Profitez chaque mois des conseils d'experts en vous abonnant à notre newsletter Astuces aux parents : faire les bons choix