Jan 24, 2023

Comment apprendre aux enfants à repérer les infox ?

Georgie Powell

Georgie Powell

Fondatrice de Sentient Digital

How to help kids spot fake news

Internet a changé notre manière de suivre l’actualité. Finie, l’époque où nous passions à autre chose après avoir lu un article intéressant. Aujourd’hui, nous pouvons l’envoyer à des centaines de personnes sur WhatsApp et le commenter plus ou moins publiquement sur YouTube et Twitter, pour ne citer que certaines plateformes.

Mais ce large partage d’informations sur les réseaux sociaux s’accompagne de vagues d’infox (ou « fake news »), souvent relayées à très grande échelle et plus vite que la vérité. Il faut désormais faire de gros efforts pour démêler le vrai du faux sur Internet. Alors, justement : comment repérer les infox en ligne et aider nos enfants à en faire de même ? 

Comment expliquer l’augmentation du nombre d’infox ?

Le problème des infox n’a rien de nouveau, mais il est devenu une source d’inquiétude grandissante avec l’essor de la technologie.

Selon une étude Ipsos, 98 % des Français indiquent s’informer quotidiennement, 41 % d’entre eux le faisant sur les réseaux sociaux – une source qui n’est souvent pas soumise aux mêmes règles que la télévision, la radio et la presse écrite en matière de contenu.

Sur les réseaux sociaux, la frontière entre faits et opinions peut s’avérer assez poreuse, lorsqu’elle ne disparaît pas tout simplement. Et dans un monde où nous cherchons à protéger la liberté d’expression, il peut être difficile de recourir à la censure en cas de propos infondés.

Pourquoi diffuser des infox ?

Ces informations fausses ou trompeuses peuvent être répandues par ignorance ou distraction (mésinformation) ou de manière délibérée (désinformation). De nombreuses raisons peuvent pousser un individu ou une entreprise à diffuser des infox. L’objectif peut notamment consister à :

  • augmenter le trafic d’un site Web (accès au contenu en question ou au site associé) ;
  • alimenter une campagne de propagande en faveur de certaines convictions ou même d’un pays et de sa politique ;
  • influencer les électeurs ou le grand public pour changer leur opinion ;
  • séduire de nouveaux électeurs ou partisans ;
  • susciter un débat ou même semer la discorde, diviser l’opinion publique.

Par ailleurs, alors que les nouvelles se répandent très rapidement dans le monde numérique, les journalistes ne sont pas à l’abri de publier des informations sans avoir pu les vérifier aussi scrupuleusement qu’en temps normal.

Mais il n’y a pas que les journalistes et les entreprises à l’origine des infox : pour provoquer des conflits sur les réseaux sociaux, les trolls « appâtent » souvent les utilisateurs avec de fausses informations, espérant entraîner des discussions houleuses, de la colère et de l’indignation. Ces internautes malveillants prennent plaisir à chercher la provocation et à causer des tensions, ce qui fait de cette pratique un outil intéressant à leurs yeux.

Alors, au vu de tout cela, comment différencier la réalité de la fiction ?

How to teach your kids to identify fake news

Conseils aux parents : comment repérer les infox ?

1. Assurez-vous que votre enfant connaisse l’existence des infox.

Cela paraît basique, mais de nombreux jeunes ignorent que ce qu’ils lisent, regardent ou écoutent peut être erroné ou mensonger. Les enfants ont tendance à se montrer plus confiants et naïfs que les adultes, donc il faut commencer par leur expliquer que tout le monde ne dit pas la vérité sur Internet.

2. Incitez votre enfant à se poser certaines questions.

Vous devez l’encourager à ne pas prendre tout contenu pour argent comptant. Apprenez-lui à se demander ce qu’on lui a envoyé, pourquoi et comment, et à adopter un esprit critique quant au contenu qu’il ou elle consulte.  Voici des exemples de questions :

  •     Comment as-tu trouvé ce contenu ?
  •     Par quel biais t’a-t-il été envoyé ?
  •     Fais-tu confiance à la personne qui l’a partagé ?
  •     Qui est à l’origine de ce contenu ?
  •     À qui pourrait-il profiter ou, au contraire, nuire ?
  •     Quel en est l’objectif ?
  •     Quelqu’un est-il payé pour ce contenu ?
  •     Certains éléments d’information ont-ils été omis ?
  •     Penses-tu que ce contenu soit véridique ?

3. Trouvez un moyen de vérifier la source de l’information concernée.

En l’absence de source fiable, peut-on s’y fier ?

4. Regardez l’URL ou le nom du site.

  • Les connaissez-vous ?
  • Le contenu publié sur ce site est-il de bonne qualité ?
  • Y a-t-il des fautes d’orthographe ou de grammaire ?
  • Le langage utilisé est-il sensationnaliste ?
  • D’autres sources plus fiables, comme un site d’actualité public national, permettent-elles de confirmer les faits rapportés ?
  • Le site consulté est-il surchargé de publicité ?
  • Présente-il de nombreux pièges à clics ?

5. Bloquez les applications et les sites Web qui génèrent des infox.

Les outils de contrôle parental tels que Qustodio peuvent vous aider sur tous les appareils de votre choix.

6. Veillez à ce que votre enfant consulte plusieurs sources.

Qu’est-ce que d’autres médias ont à dire sur le même sujet ? Nous vous recommandons de consulter des sites d’information d’autres pays ou avec un point de vue politique différent.

7. Aidez votre enfant à prendre l’habitude de s’accorder un temps de réflexion avant de partager du contenu.

Nous ne nous contentons plus de recevoir des informations ; nous contribuons également à leur diffusion. Si vous pensez qu’une nouvelle est erronée, trompeuse ou nuisible de quelque façon que ce soit, ne la partagez pas.

Si vous estimez que votre enfant est prêt(e) à utiliser les réseaux sociaux et à partager du contenu, assurez-vous de commencer par fixer des grandes lignes et des attentes claires. Encouragez vos amis et votre famille à porter un regard critique sur le contenu qu’ils partagent – et n’hésitez pas à réprimander celles et ceux qui diffusent des informations à la véracité douteuse.

8. Faites confiance à votre instinct.

Si quelque chose vous semble étrange, c’est probablement qu’il l’est.

9. Familiarisez-vous avec les infox, ensemble.

  • Regardez des documentaires tels que Derrière nos écrans de fumée. Cela peut être l’occasion d’aborder en famille l’influence que la technologie et le contenu qu’elle contribue à diffuser exercent sur nos décisions et notre société.
  • Explorez les vastes ressources de fact-checking – littéralement « vérification des faits » – de l’AFP (Factuel), du Monde (Décodex) ou de Libération (CheckNews), par exemple.
  • Envisagez l’utilisation d’une application telle que Ground News (en anglais), qui soulignera le parti pris de l’article que vous lisez et vous proposera une alternative avec une autre perspective.

 

Comment protéger votre famille avec Qustodio ?

Qustodio est le meilleur moyen de protéger vos enfants en ligne et de les aider à adopter des habitudes numériques saines. Nos outils de contrôle parental leur évitent d'accéder à du contenu inapproprié ou de passer trop de temps sur un écran.