OFFRE D'ÉTÉ | Limitez les écrans pendant ces vacances avec 10 % de réduction sur Premium — S'ABONNER MAINTENANT

Oct 6, 2021

Les moins de 16 ans passent jusqu’à 600 heures par an sur Instagram

Équipe Qustodio

Équipe Qustodio

Experts en sécurité numérique

Tips to help your child stay safe during the back to school period

Fin 2021, Instagram a fêté ses 11 ans et connu son pire problème technique à ce jour : le réseau social est resté totalement inaccessible pendant plus de 6 heures – situation également vécue par Facebook et WhatsApp. Pour ses utilisateurs les plus fréquents, à savoir les adolescents et les jeunes adultes, cette durée a certainement semblé une éternité.

Les origines d’Instagram

Lancé officiellement en 2010 sur iPhone, Instagram est parvenu à attirer un million de personnes rien qu’au cours de ses deux premiers mois et revendique aujourd’hui plus d’un milliard d’utilisateurs à travers le monde, selon Statista. À ses débuts, ce réseau social désormais si connu et apprécié était bien différent, portant même un autre nom : à l’origine, Burbn ressemblait à Foursquare, application de recommandation des endroits que l’on visite.

Ses créateurs, Kevin Systrom et Mike Kreiger, ont cependant vite remarqué que les utilisateurs s’intéressaient surtout aux photos publiées depuis les endroits en question, ce qui a marqué un tournant dans son histoire. Ils l’ont alors rebaptisé Instagram – contraction des mots instant et telegram – et revisité pour permettre l’ajout de photos au format carré, une petite touche de nostalgie évoquant l’époque de Polaroid.

L’utilisation d’Instagram chez les ados : un an en chiffres

À l’occasion du 11e anniversaire d’Instagram, Qustodio a mené une étude entre septembre 2020 et septembre 2021, se penchant sur l’utilisation de cette application chez les moins de 16 ans aux États-Unis, en Espagne et au Royaume-Uni.

La popularité d’Instagram chez les adolescents

Les applications de réseaux sociaux ont enregistré une croissance de 76 % auprès des jeunes utilisateurs en 2020, année marquante pour le secteur, alors que TikTok est devenue pour la toute première fois la plateforme la plus populaire chez les jeunes, détrônant Instagram.

D’après les renseignements que nous avons recueillis auprès d’adolescents et de jeunes, Instagram a toutefois enregistré une importante augmentation de son nombre d’utilisateurs pendant cette année, avec des inscriptions grimpant de 25 %. L’Espagne est en tête avec 41 %, suivie du Royaume-Uni avec 27 % et des États-Unis avec « seulement » 11 % (pays présentant néanmoins un nombre total de jeunes utilisateurs quatre fois supérieur à celui de l’Espagne).

La durée passée sur Instagram par les adolescents

Au niveau mondial, les jeunes sont restés 16 % plus longtemps sur Instagram par rapport à l’année précédente, à savoir 58 au lieu de 50 minutes quotidiennes.

Encore une fois, l’Espagne est en tête pour ce qui est du temps passé sur la plateforme, les jeunes Espagnols cumulant 36 500 minutes par an sur Instagram, soit plus de 608 heures. Nos données montrent qu’ils ont consacré en moyenne 100 minutes par jour à Instagram en septembre 2021, contre 69 minutes en septembre 2020, soit une hausse de 45 %. Au Royaume-Uni, les jeunes ont également dédié davantage de temps à cette application, avec une moyenne de 46 au lieu de 41 minutes quotidiennes. En revanche, les jeunes Américains l’ont utilisée seulement 45 minutes, contre 48 minutes un an plus tôt, soit une baisse de 6 %.

La réaction des parents face à Instagram

 La célébrité et la popularité ont un prix, ce qui inquiète les parents des jeunes utilisateurs d’Instagram. En réponse à l’augmentation de la durée passée par les enfants sur Instagram, ils sont donc en moyenne 25 % de plus à bloquer cette application. Cela en fait la troisième application la plus bloquée au monde, derrière TikTok (54 %) et Facebook (27,5 %).

 En Espagne, Instagram est la deuxième application la plus bloquée par les familles, nos données collectées entre 2020 et 2021 montrant une augmentation de 48 % – chiffre considérablement plus élevé qu’au Royaume-Uni et aux États-Unis, où il est de respectivement 21 % et 10 %.

 « Depuis sa création, Instagram n’a cessé d’évoluer, conçue à l’origine comme une application permettant à ses utilisateurs d’indiquer simplement où ils ont été, avant de devenir un espace où l’on peut partager, créer et faire des affaires ou même carrière, explique Eduardo Cruz, directeur général et cofondateur de Qustodio. Aujourd’hui, le plus grand défi d’Instagram est de se mesurer à TikTok et de répondre aux attentes toujours plus élevées des générations Z et Alpha. »